Pathologie de l’épaule

LES PROTHESES D’ EPAULE:

Les prothèses totales d’épaule sont constituées de deux pièces : une tige métallique enfouie dans l’humérus et une pièce glénoïdienne, fixée dans l’omoplate.

Quand le traitement médical devient inefficace contre les douleurs et d

la limitation des activités quotidiennes devient handicapante la prothèse de l’épaule peut être une option thérapeutique qui vous redonne une épaule indolore et mobile.

INDICATIONS:

  • L’omarthrose.
  • Les ruptures massives de coiffe
  • L’arthrose post-traumatique
  • la polyarthrite rhumatoïde
  • La nécrose de la tête humérale
  • Les fractures de la tête humérale

LES TYPES DE PROTHESES:

En fonction de l’étiologie et après évaluation clinique  et radiologique ( radios standard , IRM, Scanner ) votre chirurgien fera le choix de la prothèse qui est la plus adapter à votre pathologie.

La prothèse anatomique de l’épaule:

 Consiste à reproduire l’anatomie de l’épaule, l’extrémité métallique de la pièce humérale remplace le cartilage articulaire huméral. Cette boule s’articule avec la pièce glénoïdienne en polyéthylène, dont la forme est proche de la glène native.

Elle est indiquée dans l’omarthrose centrée avec une coiffe des rotateurs intacte.


La prothèse inversée de l’épaule :
 

Lorsqu’il existe une rupture importante et irréparable de la coiffe des rotateurs associée à une arthrose de l’épaule, la mise en place d’une prothèse anatomique ne permet pas de récupérer la mobilité de l’épaule. On peut alors opter pour une prothèse totale inversée qui stabilise l’humérus en face de la glène en articulant une cupule humérale avec une sphère fixée sur l’omoplate.


La prothèse de recurfaçage
: 

Elle trouve son indication dans les nécrose de la tête humérale chez le sujet jeune actif. Elle consiste à remplacer qu’une partie de la tête humérale.
L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, avec une anesthésie de l’épaule associée pour limiter les douleurs post-opératoires.L’INTERVENTION ET HOSPITALISATION:

La mise en place de la prothèse est réalisée par voie delto-pectorale.

La durée d’hospitalisation habituelle est de 4 à 5 jours.

Une attelle « bras au corps » est ensuite gardée 3 semaines, mais elle pourra être enlevée pour les petits gestes de la vie quotidienne pour lesquels le bras n’est pas trop levé (manger, écrire, utiliser un ordinateur…).

LA REEDUCATION:

La rééducation commence le lendemain de l’intervention et sera poursuivie pendant 6 à 8 mois.

Au début il s’agit de mobilisations et de massages par le kinésithérapeute, pour retrouver toute la mobilité passive de l’épaule ; puis à partir de la troisième semaine débute le travail en actif aidé, pour récupérer progressivement la fonction musculaire.

Il faut compter 6 semaines pour retrouver toute la mobilité passive, et 3 mois pour les activités quotidiennes et la conduite, 6 mois pour retrouver un usage normal du membre et jusqu’à un an pour la force.

Le centre de rééducation n’est pas obligatoire.

LES RISQUES ET COMPLICATIONS:

Comme toute intervention chirurgicale l’arthroplastie de l’épaule n’est pas dénuée de complications en dehors des complications liées à l’anesthésie certaines complications peuvent se voir:

  • L’infection
  • La raideur
  • L’hematome
  • La luxation
  • L’echec de la procedure
  • L’usure et le descellement
  • Complications nerveuses
  • Fractures péri-opératoires