Pathologie du genou

Pathologie du genou

RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR DU GENOU (LCA):

INTRODUCTION:

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA)est une lésion fréquente en traumatologie du sport.

Dans plusieurs cas, la rupture du LCA est complète et nécessite une reconstruction chirurgicale pour rétablir une fonction optimale du genou.

Les résultats encourageants des reconstructions du LCA ont permis d’élargir les indications de cette intervention.

Ces informations non exhaustives vous permettent de vous aidez à vous préparez à la chirurgie et les suites post opératoires.

RAPPEL ANATOMIQUE:

  • Le genou est une articulation entre trois os: fémur, tibia et la rotule( paella). Les os sont reliés entre eux grâce aux ligaments qui permettent la stabilité du genou.

    Les ligaments latéraux: le ligament lateral medial situe sur la face interne du genou et le ligament latéral externe.Ils permettent la stabilité medio-laterale du genou.

 

  • Les ligaments croisés: situés à l’intérieur du genou sont en nombre de deux: un antérieur et un postérieur qui se croisent en X. Les ligaments croisés assurent la stabilité antro postérieure du genou.

    Le ménisque: fibre-cartilage a la forme d’un croissant entre les condyles fémoraux et les plateaux tibiaux. Il absorbe les chocs en répartissant les forces de compression. Ils sont en nombre de deux : un ménisque interne et un ménisque externe. La lésion méniscale peut survenir en même temps que la rupture du LCA ou secondairement sur un genou instable.

 

CAUSES DES RUPTURES DU LCA:

 

Le LCA peut être rompu dans plusieurs accidents incluant:

  • Un changement de direction rapide lors de la course.
  • Arrêt brutal.
  • Ralentissent brutal.
  • Mal réception lors d’un saut.
  • Choc direct lors d’un tacle au foot.

En général la rupture du LCA est fréquente lors de la pratique du sport à risque: basketball, le foot, le ski.

LES SYMPTOMES:

Au moment de la rupture du LCA le patient ressent un craquement à l’intérieur du genou et une sensation instabilité.

Les autres signes sont:

  • La douleur et gonflement.
  • Réduction de la mobilité du genou
  • Inconfort à la marche.

 

LE DIAGNOSTIC:

Le diagnostic est posé d’après l’histoire de l’accident et un testing du genou par votre médecin.

 

La radiologie standard permet d’éliminer une fracture mais ne permet pas de voir les ligaments.
L’IRM: elle permet de confirmer le diagnostic et de faire le bilan des  lésions associées méniscales, chondrales, et les autres ligaments.

 

LE TRAITEMENT NON CHIRURGICAL:

Le LCA ne cicatrise pas spontanément, mais le traitement non chirurgical peut être efficace chez certains patients.

Ce traitement reste indiquer chez les patients qui ont:

  • Une rupture isolé du LCA sans lésion méniscale.
  • Genou stable sans pratique de sport de pivot.
  • Sujets sédentaire , âgé..

Ce traitement inclus:

  • L’immobilisation par attelle 3 à 6 semaines.
  • La réeducation: par des exercices spécifiques qui permettent de retrouver un genou mobile et stable par l’action des muscles avoisinants.
  • Changement d’activité sportive: choisir des sports qui ne nécessitent par les mouvements de pivot.

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL:

Il est indiqué chez les patients:

  • Actifs jeunes
  • Les patients désireux de pratiquer un sport à pivot.
  • Présentant une instabilité objective.
  • Présentant des lésions associées méniscales ou ligamentaires autres.

LA RECONTRUCTION DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR:

 

Les sutures directes ont été abandonné à cause des mauvais résultats.

Pour restaurer la stabilité du genou une reconstruction du LCA par une greffe est utilisé.

Il s’agit d’une auto-greffe qui peut être prélever au dépends du:

  • Tendon rotulien: technique Kenneth jones KJ
  • Les tendons de la patte d’oie: DIDT
  • Tendon quadriceptal: surtout pour les reprises
  • Le choix du transplant vous sera expliquer par votre chirurgien lors de la consultation.

C’est une intervention qui se fait sous arthroscopie en général en ambulatoire. Sous anesthesie loco-régionale ou générale au bloc opératoire dédié à l’orthopédie.

Après le prélèvement du greffon le chirurgien réalise un tunnel fémoral et un tunnel tibial à l’aide d’un ancillaire spécifique et sous arthroscopie qui permettent une précision au millimètre. Le greffon sera monté et faufilé à travers les tunnels il sera fixé selon le type du greffon par une vis ou une rondelle au niveau fémoral et par une vis au niveau tibial.

L’intervention se termine par la fermeture des différentes cicatrices.

Une attelle articulé sera mise en place pour une durée d’environ deux semaines.

LA REEDUCATION POST-OPERATOIRE:

La rééducation sera entreprise une semaine après.

Le but de la rééducation est de diminuer les douleurs, de préserver et récupérer des amplitudes articulaires normales dans un premier temps (1er et 2ème mois) puis dans un deuxième temps (2ème au 6ème mois), de récupérer la puissance et l’endurance musculaire ainsi que les sensations du genou.

L’appui total sur votre jambe opérée est autorisé, hors cas particulier, et vous pouvez marcher sans canne assez rapidement dès que votre rééducateur vous l’autorise.

La reprise des sports dans l’axe peut-être envisagée vers le 3ème mois post-opératoire : course à pied, vélo, natation.

La reprise des sports de pivot contact sera autorisée progressivement à partir du 7ème mois post-opératoire après autorisation de votre le chirurgien

Il est indispensable de rester prudent pendant les 12 mois post-opératoire lors de la reprise de ses activités sportives.

RISQUES ET COMPLICATIONS:

Comme toute intervention chirurgicale des complications peuvent survenir à savoir:

L’ hématome du genou

– Les douleurs au niveau de la zone de prélèvement du greffon

– Une phlébite peut survenir dans les suites opératoires.

Une raideur du genou

– L’ infection de l’articulation du genou est exceptionnelle

– Re-rupture.